Dieu existe-t-il? Y a-t-il une vie après la mort?

À ceux qui donnent des réponses affirmatives à ces deux questions, il est impossible de leur prouver le contraire. C’est comme si vous m’affirmiez qu’il y a une petite théière en porcelaine qui tourne autour du Soleil quelque part entre la Terre et Mars (voir exemple de Bertrand Russell); je ne pourrais pas prouver qu’elle n’existe pas, mais j’en douterais beaucoup. Mais pourquoi consacrer une page de mon blog à ces questions si on ne peut vraiment y répondre? J’ai hésité… mais ce sont des questions que beaucoup de penseurs se sont posées et il faut admettre qu’il y a et a eu de nombreux théistes, mais aucun « théièristes »… Les idées de Dieu et de la vie après la mort ont beaucoup influencé la vie des gens et sont encore bien présentes dans la pensée humaine.

Dieu existe-t-il?

Probablement pas.

D’abord, on doit reconnaitre que les dieux ont été inventés par les humains, incluant le Dieu avec une majuscule des religions judéo-chrétiennes; les inventeurs se basaient sur des songes, des hallucinations ou leur imagination et souvent il s’agissait de trouver une explication à ce qu’ils ne comprenaient pas. Maintenant, les croyants se basent aussi sur des textes très anciens, considérés comme des « révélations », écrits par des humains,  qu’il faut interpréter plus ou moins et auxquels ils attribuent une grande crédibilité. Je pense que ceux qui se disent croyants, à moins qu’ils soient profondément endoctrinés, savent bien qu’au fond, ils sont loin d’être certains; ils se forcent à croire pour chercher à  se réconforter et pensent ainsi donner un sens à leur existence.

Bien sûr, quand on observe la nature: le cosmos, les être vivants, les êtres conscients, on peut être porté à croire qu’il a fallu qu’un être ait fait tout ça. L’humain, c’est une de ses caractéristiques, fabrique des choses, assez complexes même, et il se donne beaucoup de peine à les faire, et quand il compare ce qu’il fait à ce qu’il observe dans la nature, il ne peut qu’être émerveillé et peut donc en conclure qu’il a dû falloir quelqu’un d’intelligent pour faire des choses aussi complexes et que cela n’a pu apparaitre par hasard.

Mais plus on étudie la nature, plus on se rend compte que les phénomènes naturels s’expliquent et se comprennent sans avoir à supposer une intervention divine et que les êtres vivants, si complexes qu’ils soient, sont le résultats de milliards d’années d’évolution. D’ailleurs, les religions, qui ont voulu imposer l’idée que Dieu intervenait, n’ont fait que retarder l’avancement des connaissances; Dieu était bien commode pour expliquer « l’inexplicable », c’était plus simple que d’essayer de comprendre… surtout quand on n’avait pas encore les moyens de comprendre…

Et, en fait, de supposer qu’un ou des dieux aient créé notre monde et y interviennent, ne nous avance pas beaucoup, car alors, il faut se demander qui a bien pu les créer, ces dieux. Ou peut-être auraient-ils existé de tout temps ou en dehors du temps (car le temps est une caractéristique de notre monde tel qu’on le perçoit)… et alors, pourquoi, ce ne serait pas tout simplement l’univers qui aurait existé de tout temps et qu’il soit tel qu’au cours de son évolution, des structures de plus en plus complexes aient pu apparaitre. On n’en sait rien et il vaut mieux s’abstenir d’affirmer quoi que ce soit qui ne soit pas solidement fondé.

C’est curieux aussi de constater la tendance anthropomorphique d’attribuer à Dieu des caractéristiques humaines (Dieu a été créé par l’homme à son image et à sa ressemblance). Dieu serait une personne (ou trois..) et aurait des sentiments: conscient, aimant, parfois capricieux et colérique; c’est parce qu’on donne à nos sentiments des valeurs absolues, « divines », alors qu’il ne s’agit que de phénomènes neurologiques qui se passent dans notre cerveau et notre corps. Si Dieu existait, il n’y a aucune raison qu’il partage avec nous nos caractéristiques humaines, il n’y a pas de raison pour qu’il soit une personne ni qu’il soit conscient ou ressente d’autres sentiments…

On peut toujours associer l’idée de Dieu à l’existence, mais ce serait encore là utiliser la notion de Dieu pour expliquer quelque chose qu’on ne comprend pas encore, et qu’on ne comprendra peut-être jamais.

Note: Je suis souvent étonné par la réaction irrationnelle de certaines personnes qui ont survécu à un cataclysme: elles se mettent à croire en Dieu avec plus de ferveur, parce qu’elles ont eu la chance de survivre! (Les centaines de milliers de personnes qui ont péri, elles, n’auront pas la chance de se mettre à croire ou à ne pas croire en Dieu…)

Y a-t-il une vie après la mort?

Très probablement pas.

C’est sans doute l’instinct de survie qui porte à croire à une vie après la mort (laquelle vie pourrait même être éternelle!). Mais c’est évident que nous sommes des animaux comme les autres et il n’y a aucune raison que notre sort soit différent du leur. Certains disent que nous sommes différents parce qu’on a une conscience que les animaux n’auraient pas. La conscience, ce sentiment d’être, n’est très probablement pas unique à l’humain; il serait étonnant que les animaux, même les plus intelligents, ne soient que des automates sans aucun germe de conscience. Je suis convaincu que même les dinosaures avaient un minimum de conscience. La conscience est apparue au cours de l’évolution des espèces parce qu’elle augmentait leur chance de survie. En fait, c’est parce qu’ils ne la comprennent pas encore que les humains tiennent en si haute estime leur conscience; la neurologie va sans doute comprendre comment ça marche et on va peut-être constater que ce n’est pas ce qu’il y a de plus complexe dans le cerveau…

Nous avons un cerveau gros et complexe et des mains habiles; et la possibilité d’accroitre et de transmettre de génération en génération nos savoir-faire et notre culture, par la parole puis l’écriture, nous a permis de réaliser de grandes œuvres et d’atteindre des niveaux élevés de pensée; et obnubilés par nos succès, nous nous imaginons être comme des dieux qui seraient éternels!

Par ailleurs, comme j’ai expliqué dans un texte précédent, notre pensée, notre conscience, notre mémoire etc., sont dans notre cerveau et doivent disparaitre avec la destruction de ce dernier; mais on peut se consoler à l’idée que nous sommes tous des éditions de la même chose: LA Structure sensible, pensante et consciente qui existe en multiples exemplaires lesquels se reproduisent; donc, d’une certaine manière, cette Structure sensible, pensante et consciente est quasi éternelle; c’est une caractéristique de l’univers; c’est par elle que l’univers a conscience de lui-même.

Publicités

2 commentaires pour Dieu existe-t-il? Y a-t-il une vie après la mort?

  1. Luc Morin dit :

    Allons donc! Dieu existe.
    C’est sûr, c’est moi.

  2. Richard Bastien dit :

    Comme toujours, tu nous fais réfléchir Pierre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s