Le MOI universel

Donc, la mort…

Finalement, la mort, c’est bien peu de chose, c’est un petit épiphénomène dans la grande aventure de la Vie. Si j’ai intitulé les deux pages précédentes « La Mort avec un grand M », c’était parce que je voulais bien faire comprendre que la mort d’un organisme signifie vraiment sa fin. Comme j’ai expliqué déjà, ce qui meurt, ce ne sont que des déchets de la Vie, qu’elle recycle d’ailleurs assez bien. (Quoique de ces temps-ci, sur terre, le recyclage est difficile, parce qu’un animal qui est survenu récemment prend beaucoup de place et produit beaucoup de déchets…)

Donc, la vie…

Donc, la vie ne serait qu’un phénomène de réplication de l’ADN et l’évolution de ce phénomène a produit des organismes très complexes… qui reproduisent leurs ADN. L’ADN est apparu spontanément dans les océans primitifs tout simplement parce que les conditions chimiques étaient favorables; puis le hasard, la sélection naturelle et les milliards d’années ont fait le reste; la nature et la vie n’ont pas d’objectifs, de sens ou de but à atteindre. D’ailleurs, il pourrait très bien se produire un cataclysme qui détruirait la vie sur Terre; la nature se fout complètement de ce qui pourrait nous arriver (excusez-moi si je personnifie la nature, c’est du pure anthropomorphisme!); nous ne sommes pas protégés. Probablement, qu’il existe des milliards de planètes où la vie s’est implantée et qu’il doive se produire fréquemment qu’une telle planète soit détruite…

Nous sommes tous pareils

Chaque organisme individuel est en fait une copie, un quasi-clone. Les génomes de deux individus humains pris au hasard sont identiques à 99,5%; c’est vrai que ce petit 0,5% de différence fait qu’il n’y a pas deux individus sur terre qui aient le même génome et que nous sommes tous différents… sans parler du vécu de chacun qui peut accroitre nos différences. Mais, malgré tout, il faut le reconnaitre, nous sommes quasiment identiques et nous sommes tous en fait des copies d’une structure dynamique particulière qu’on pourrait appeler la Conscience. Ainsi, chaque personne pourrait être considérée comme une incarnation, plus ou moins bien réussie, de cette structure.(Notez que je ne parle pas ici de la réincarnation imaginée par les bouddhistes qui croient que leur âme va d’un contenant carné à un autre.)

L’apparition du MOI dans l’univers

Et en fait, l’important, ce ne sont pas les gênes, mais le résultat: une structure dynamique comportant intelligence, conscience et un MOI. Ce que nous sommes, ce n’est ni la matière ni les matériaux dont nous sommes fait, ni une âme quelconque, mais c’est une organisation, une structure logique, un mécanisme dynamique, un programme. Cette structure serait reproduite avec du silicium qu’elle serait équivalente. Et nous existons en un grand nombre de copie: les humains, de nombreuses espèces animales et sans doute de nombreux extra-terrestres; et dans quelques temps, nous serons sans doute capable d’en faire des copies avec des puces électroniques. Le phénomène fortuit de duplication de l’ADN, a entrainé l’apparition d’organismes conscients d’eux-mêmes; il est très possible, que d’autres phénomènes physico-chimiques, dans différents lieux de l’univers, aient évolué jusqu’à de tels organismes; peu importe ce qui a produit l’apparition de structures conscientes, le fait est qu’elles sont apparues et que nous en sommes.

Nous sommes tous le même: MOI

Je me sens profondément solidaire avec ces organismes, je m’identifie à eux; ce sont tous des copies de MOI (moi et vous inclus). Grâce à eux, JE suis partout, en multiples exemplaires, J’étais là du temps des dinosaures, JE serai là peut-être dans un million d’années (en tant que descendants humains, ou en tant que descendants informatiques…). Si les humains disparaissent bientôt, JE serai peut-être là en tant qu’animaux survivants qui dans quelques dizaines de millions d’années, deviendront peut-être plus intelligents  et conscients que les humains. JE suis là aussi dans d’autres galaxies, admirant un autre ciel et d’autres déploiements de phénomènes ingénieux de la nature.

Les exemplaires de MOI

Quand un exemplaire de MOI meurt, tout ce qui est emmagasiné dans sa mémoire s’efface; mais, il  a eu le temps de transmettre aux autres exemplaires, en leur disant ou en écrivant, ce qui est important de se rappeler. Ensuite, quand il est vieux, il disparait et laisse sa place à d’autres MOI, plus jeunes, plus ingénieux, plus créatifs, plus évolués. Le prolongement indu de l’existence d’un exemplaire de MOI, n’est pas souhaitable; s’il est usé, ne fonctionne pas bien et souffre, ce serait de l’acharnement thérapeutique que de prolonger son existence. De toute façon, c’est MOI qui ME réincarne dans les nouveaux exemplaires qui pourront apprendre ce que les exemplaires qui les ont précédés ont appris et découvert. En effet, chaque fois qu’un bébé nait, c’est MOI qui renait mais avec une totale amnésie de ce que J’ai vécu et appris dans mes exemplaires précédents (d’ailleurs, ce serait bien inutile d’encombrer mon cerveau de tous ces souvenirs); et de toute façon, l’essentiel est dans la tête des exemplaires encore vivants, dans les bibliothèques, dans les bases de données, dans les artéfacts, dans les fossiles et dans la matière en général et ce sera un plaisir de le réapprendre, au moins en partie.

À venir: quel sens pouvons-nous donner à notre existence?

Un commentaire pour Le MOI universel

  1. Richard Bastien dit :

    Wow ! Encore une fois Pierre, tu me fais réfléchir. Comment fais-tu pour trouver toutes ces idées?
    Tu es un grand philosophe. Quelles matières enseignais-tu quand tu travaillais? J’aimerais bien discuter avec toi. Tes propos sont sensés, profonds et sérieux.
    Bonne journée. Ribas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s