Les prévisions les plus probables

Comme j’ai expliqué dans les pages précédentes, l’univers et la vie n’ont pas de sens; mais, nous pouvons nous en donner un et j’ai proposé que ce devrait être de comprendre, de mieux en mieux, l’univers, la vie et soi-même. Mais pour pouvoir le faire, il nous faut continuer à exister et dans les meilleures conditions possibles, conditions qui devront être stables pendant des millénaires et même des millions d’années! J’espère que ça va se réaliser, mais nous devrons passer des étapes très difficiles parce que nous n’aurons pas voulu prendre, maintenant, les mesures draconiennes qui s’imposent. Au lieu d’atteindre ces conditions idéales et stables vers 2050, il faudra attendre plusieurs siècles et même des millénaires.

Voici ce qu’il va arriver d’ici 2050. L’analphabétisme des populations va diminuer et atteindre les niveaux des pays développés actuels; la lutte contre les maladies va se gagner de plus en plus: comme la variole qui a été éradiquée de la terre, la polio, la lèpre, la tuberculose, le choléra, etc. vont disparaître, et le sida sera bien contrôlé; nous allons cependant avoir encore du mal à contrôler l’obésité…; il n’y aura plus d’enfants qui mourront de faim ou de maladies facilement guérissables ou pouvant être évitées par une hygiène de base; les dernières dictatures vont devoir faire place à des régimes plus démocratiques; il n’y aura plus de guerres mondiales, et mêmes les guerres locales vont disparaître pour être remplacées par des négociations et des pressions de la part des autres pays; le recyclage va se généraliser et on va réduire considérablement la pollution de l’air et de l’eau; et la population va s’accroitre de moins en moins vite pour atteindre un sommet de 9 ou 10 milliards vers 2050, après quoi elle va se mettre à diminuer. Tout ça, c’est très bien! Mais, le problème est que nous voudrons tous atteindre ou maintenir un niveau de vie à l’américaine et pour cela, nous devrons continuer à utiliser en grande quantité des combustibles fossiles.

Au courant du 21e siècle, déjà nous subissons et nous subirons de plus en plus d’effets néfastes dus à ces combustibles fossiles. Le niveau de la mer va augmenter de quelques mètres, et il y aura des mouvements importants de populations du fait que des villes, et même des pays presque complets seront submergés. Le climat sera de plus en plus capricieux produisant toutes sortes de tempêtes gigantesques. Aussi, malheureusement, une grande partie de la diversité biologique sera détruite et les mers seront bien mal en point.

Mais c’est au cours du 22e et 23e siècles que nous aurons à faire face à de très gros problèmes. Comme la banquise arctique va fondre complètement, à chaque été, et que le pergélisol va fondre et répandre dans l’atmosphère des milliards de tonnes de méthane,  l’effet combiné de l’albédo plus sombre de l’arctique et de l’énorme augmentation des gaz à effet de serre (le méthane) va faire fondre tous les glaciers de la terre et en particulier, ceux du Groenland et de l’Antarctique; donc, le niveau de la mer va augmenter de plusieurs dizaines de mètres, mais le pire sera que, d’énormes masses de glace qui avaient des kilomètres d’épaisseur disparaissant,  l’équilibre des plaques tectoniques va être perturbé: de nombreux gros tremblements de terre se produiront avec leurs tsunamis associés et de nombreux gros volcans vont se mettre en éruption et assombrir l’atmosphère produisant des années très froides qui seront suivies par des années très chaudes quand le ciel, saturé de gaz à effet de serre, s’éclaircira. Il faudra sans doute quelques millénaires pour que la croute terrestre retrouve un certain équilibre. Et à cela s’ajoutera des tempêtes 100 fois plus violentes que Katrina, des tornades et toutes sortes de phénomènes météorologiques extrêmes (froids extrêmes, chaleur extrêmes, sécheresse, déluge,…).

Allons-nous réussir, dans ces conditions, à maintenir la civilisation ou allons-nous entrer dans un âge noir et perdre tous nos acquis en sciences et en techniques? À vous de juger.

Peut-on éviter un tel scénario? Oui, il faudrait d’ici 2030 arrêter complètement l’utilisation des combustibles fossiles et nucléaires, et arrêter la destruction des forêts et des océans. Comment? En réduisant notre consommation d’énergie, en remplaçant les automobiles par le transport en commun, en changeant notre style d’agriculture (qui actuellement consomme énormément de pétrole et d’eau) , en réduisant de 90% notre consommation de produits d’élevage et de pêche, en développant les moyens de capter les énergies renouvelables, etc. et il faut commencer maintenant.

Vous pouvez dire: « à quoi bon, je ne serai plus là pour en pâtir ». Mais, c’est faux, nous serons là par nos descendants, nous devrons subir et souffrir les conséquences de notre manque de diligence et nous nous en voudrons d’avoir été si stupides.

2 commentaires pour Les prévisions les plus probables

  1. Bastien dit :

    Ça semble pessimiste mais. . .
    c’est j’en ai bien peur réaliste !

    Richard Bastien

  2. Bonjour Pierre,
    Tu n’es pas le seul à penser cela , malheureusement! Et quand je vois la totale (ou presque) inertie de la France, coulée dans du béton et qui ne fait rien, hé bien , comme toi, je n’en donne pas large à l’humain…
    Françoise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s