Qu’est-ce qu’on devrait faire de toute urgence-3

Donc, il faut voir à ce qu’en 2020, tous les enfants du monde aient une bonne alimentation, une bonne instruction et une bonne santé; il faut aussi qu’en 2030, au moins dans les pays développés et émergents, on n’utilise plus de combustible fossile. Je vois une autre mesure urgente et qui peut se faire facilement, d’ici, mettons, 2020: zéro déchet, tout recycler et pas de gaspillage. (Je pense à l’hélium, qui est une ressource non renouvelable et qu’on gaspille à faire des ballons plus léger que l’air; comme pour le pétrole, on ne tient pas compte de la valeur intrinsèque de l’hélium et on ne considère que le cout de l’extraction.)

Si on veut cesser d’utiliser les énergies fossiles, il va aussi falloir changer notre façon de cultiver la terre qui est très énergivore et en plus détruit les terres arables…

Mais le gros problème, quand on veut appliquer des grandes mesures de changement, c’est la corruption. Donc, il ne faut pas mettre cela dans les mains du privé! Il faut créer des organismes publics et les personnes qui y travaillent doivent être salariées, motivées et avec des mandats clairs et les moyens requis. Il ne s’agit pas que ces organismes aient une rentabilité à courte vue. Les universités doivent contribuer à la recherche et la collaboration de la population doit être requise. Un organisme a des objectifs et un échéancier. Toutes ses transactions doivent être scrutées à la loupe par un organisme comptable indépendant et public; tout doit être transparent et accessible sur Internet.

Par exemple, imaginons que le gouvernement crée « La régie de la récupération » dont le mandat obligatoire est de récupérer tout. En effet, si un produit se retrouve aux ordures, c’est qu’il a été utile à quelque chose: donc, il devrait pouvoir être réutilisé. Pas question d’exporter ses déchets dans les pays en développement. On demande d’abord à la population de faire un premier tri; la contribution de la population est fondamentale. Si un matériau ne peut être recyclé, il ne doit pas être permis. Les universités recherchent les meilleurs moyens de disposer des matières récupérées; normalement, ces matières devraient retrouver leur utilisation première. Tout matériau qui risquerait de se retrouver dans la nature devrait être biodégradable. Le gouvernement donne à l’organisme responsable des pouvoirs légaux et des moyens de contrôle suffisants. L’organisme suggère au gouvernement les mesures législatives pour l’aider à exécuter son mandat.

Qu’est-ce qu’on devrait faire de toute urgence-4

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s